Tous les dimanches matin de 10h00 à 12h00 aux stands...
18/09/2019

La gazette des hunteristes 2

Chers amis tireurs, bonjour,

Dimanche 7 avril, avec Sébastien, nous sommes allés à Lyon pour nous frotter à la crème du 22 HUNTER national. (30 tireurs inscrits, dont nos deux champions du monde de la discipline)

Donc voici un petit compte rendu de cette mémorable journée.

Un très bon accueil nous a été fait, ambiance sympa, sans prise de tête malgré l’enjeu du jour.

Les séries s’enchaînent toutes les 40 à 50 minutes, ce qui nous laissent un peu de temps pour causer matériel, techniques de tir, et surtout parler du vent, ce foutu vent…

Le stand est très beau, mais piégeux à cause de ce fameux vent qui se balade en tous sens entre les pare-balles et les hauts murs en béton. De plus vous rajoutez le soleil qui à chaque apparition entre deux nuages a créé des turbulences qui ont affolées les girouettes. Bref, ce stand est réputé assez difficile suivant les conditions météo.

Maître Seb a été très régulier, avec 247 / 14*,  248 / 16*,  244 / 10* Il se classe quinzième.

J’ai suivi son deuxième carton à la longue-vue, à chaque tir il s’approchait du 250, carton parfait en vue, mais, il y a un mais, le vent, sûrement ce vent qui lui a ruiné son carton ! Dommage pour lui.

Pour moi, un début d’enfer avec un 250 / 16* (J’ai eu droit à mon premier pin’s)

Le carton 2 tombe à 241 / 7* avec un vent qui lui est bien monté et le carton 3 à 243 / 11* avec des variables de vent et de soleil (idem pour Seb). Mon 241 sabote mon match! C’est ainsi, donc 19ème !

Pour la petite histoire, j’étais le seul à avoir une carabine standard, sans crosse hunter, sans dérésonateur et sans tuner, donc une très belle performance pour ma pomme !

Nous avons même eu droit au prêt de girouettes et à une initiation à la lecture de celles-ci !

Pour information, en 22LR à environ 80 tirs, il y a la formation d’un anneau de carbone qui influe plus ou moins sur la balle, d’où une perte de précision. Avec Seb nous n’avons pas nettoyé notre arme entre chaque carton, c’est peut-être aussi une autre explication à la baisse de nos résultats !

En un mot le nettoyage régulier du canon est indispensable pour ce type compétition.

Au final, des scores très loin d’être ridicules, compte tenue de la météo et de nos rudes concurrents.

Nous avons eu les félicitations de « la crème », car nous avons bouleversé le classement national établi, surtout    Seb qui pour l’occasion entre dans le classement national à la 29ème place.  Encore bravo.

Tous deux, avons ce jour battu nos records personnels.

Pour clore cette gazette, quelques nouvelles du 22 HUNTER POSTAL où nous sommes engagés pour la saison. Après 2 matchs et sur 318 tireurs, Jef (un peu à la peine en ce moment !) se classe à la 196 ème place,  Seb après un début difficile, s’est propulsé à le 133ème place, et moi à la 35ème place. (plus pour longtemps !)

Mine de rien cette discipline est très exigeant mentalement et physiquement. Durant 30 minutes, c’est du stress, mais positif. Avant de lâcher sa balle, il faut être à fond, essayé de tout voir, analyser ses girouettes et celles de tous ses voisins, car elles annoncent les perturbations à venir. Dès que le coup est parti, c’est bon ou pas !

     Les huntéristes                                                                                               22  HMR